Changement d’horaire: l’exploitation ferroviaire se poursuit régulièrement la plupart du temps, mais la météo engendre des perturbations

Précipitations neigeuses près de Bex

Le changement d’horaire a eu lieu hier, dimanche. Aujourd’hui, le premier jour ouvrable après le changement fait office de test grandeur nature. L’exploitation est stable jusqu’à présent.

Le changement d’horaire d’hier s’est en principe bien déroulé. L’exploitation ferroviaire est stable. Hier et aujourd’hui aussi, les conditions météorologiques ont en revanche eu un impact sur l’exploitation ferroviaire, et donc sur la ponctualité des clientes et des clients. Toutefois, le nouvel horaire a résisté au premier essai de charge aujourd’hui, premier jour ouvrable après son introduction.

Les chutes de neige, les basses températures et les vents violents ont causé le gel des installations ferroviaires dans certaines parties du Valais et de canton de Vaud dimanche.
Les chutes de neige, les basses températures et les vents violents ont causé le gel des installations ferroviaires dans certaines parties du Valais et de canton de Vaud dimanche.

En Suisse romande en particulier, la météo et les chutes de neige massives en Valais ont provoqué des restrictions, des pannes et des retards. La neige, le gel et le vent ont également eu un impact sur l’exploitation ferroviaire hier dans d’autres régions du pays, en particulier au Tessin aujourd’hui.

La situation opérationnelle en Suisse romande s’est largement normalisée ce lundi après-midi

Les chutes de neige, les basses températures et les vents violents ont causé le gel des installations ferroviaires dans certaines parties du Valais et du canton de Vaud dimanche. Un train InterRegio avec environ 400 passagers à son bord a été bloqué sur la voie près de Bex. La protection civile a ravitaillé les passagers à bord du train, qui est toujours resté fourni en électricité et chauffé.

Dans un premier temps, l’évacuation n’a pas été possible. Les conditions météorologiques et l’état précaire des routes avoisinantes ont fait en sorte que l’évacuation en toute sécurité n’a été possible qu’après 22 heures. Tous les passagers ont pu ensuite être acheminés sans encombres. Certains ont pris un taxi, d’autres ont passé la nuit dans un hôtel. Les CFF ont pris les frais à leurs charges.

La planification du personnel des locomotives avec un nouveau système reste difficile

Comme il a déjà été annoncé en novembre, l’introduction d’un nouvel outil de planification pour les mécaniciens de locomotives ne se déroule pas comme prévu. Grâce à l’engagement de tous les acteurs impliqués et à la mise en place d’un groupe de travail intersectoriel, il a été possible jusqu’à présent d’éviter des impacts majeurs sur la clientèle. Comme à l’accoutumée, le changement d’horaire a été suivi et contrôlé par une organisation spéciale de mise en œuvre.

Toutefois, le système mis en place ne fonctionne pas encore de façon adéquate. Les CFF suivent de près l’affaire; la task-force en place et les spécialistes en informatique travaillent d’arrache-pied sur cette situation difficile.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *