Après l’approbation de la motion «Moratoire sur la suppression des points de vente de billets CFF gérés par des tiers» aujourd’hui au Conseil national, que va-t-il se passer?

Alberto Bottini

Le Conseil national a traité aujourd’hui la motion «Moratoire sur la suppression des points de vente de billets CFF gérés par des tiers». Alberto Bottini, responsable Vente et services, en explique les tenants et les aboutissants, ainsi que ce qui va se passer après son approbation par le Conseil national.

Alberto Bottini, quel est le contenu de la motion qui a été débattue aujourd’hui? Et que va-t-il se passer à présent?

Cette motion demande au Conseil fédéral de suspendre jusqu’en 2020 la fermeture de nos 50 points de vente gérés par des tiers. Comme le Conseil national a approuvé cette motion aujourd’hui, celle-ci devrait être traitée au Conseil des États durant la session d’automne.

Que dit le Conseil fédéral de cette motion?

Dans sa réponse du 12 avril 2017, le Conseil fédéral nous a confortés en notant que la décision des CFF d’interrompre la vente de billets par des tiers relève de l’activité opérationnelle de l’entreprise, sur lesquelles le conseil fédéral n’exerce en principe aucune influence. En cas d’approbation par les deux chambres fédérales, le Conseil fédéral devait malgré tout proposer des mesures, nous les étudierons attentivement. Les CFF restent en contact avec les parlementaires intéressés pour leur expliquer le contexte et la nécessité des changements dans l’agencement des canaux de vente. En 2016, nous avons vendu 40% de billets de plus que l’année précédente, soit au total 18 millions de titres de transport, par Internet et l’appli Mobile. La tendance est à la hausse.

Les CFF maintiennent-ils leur objectif de renoncer à la vente de billets par des tiers?

Nous maintenons notre décision de renoncer à la vente de billets par des tiers à compter du 1er janvier 2018. Notre devoir est de développer nos services en tenant compte de l’évolution des besoins de la clientèle. Nous restons en contact avec nos partenaires tiers: La Poste, Valora, Migrolino et les exploitantes et exploitants de gares privés.

Quel est l’objet des discussions avec les partenaires tiers?

Avec les exploitants de gare privée, nous discutons de notre offre portant sur une indemnisation des prestations de conseil en transports publics, pour une période transitoire de deux ans. La plupart des exploitants de gare privée ont accepté cette offre. Nous lancerons un nouveau projet sur le site de Giubiasco/Bellinzone, en collaboration avec la fondation «inclusione andicap ticino»: à partir du 1er janvier 2018, les apprentis de «inclusione andicap ticino» seront directement intégrés au Centre de vente voyageurs CFF de Bellinzone. En collaboration avec le Centre suisse des paraplégiques, nous sommes en train d’élaborer à Nottwil des modules de formation spécialement destinés aux patients. Nous sommes en outre en train de définir une solution pour le site de Nottwil, donnant la priorité aux personnes à mobilité réduite. Il est prioritaire pour nous de trouver une solution avec les partenaires tiers. Nous nous efforçons de trouver de bonnes solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *