Renforcement de l’alimentation électrique des trains à Genève

Les CFF renforcent l’alimentation électrique des lignes ferroviaires à Genève pour s’adapter à l’accroissement du trafic. Les travaux sont prévus par étapes dès la mi-novembre 2017 pour un budget de plus de 100 millions de francs.

La région genevoise présente un défi particulier pour l’alimentation en courant de traction des trains, notamment en raison de l’éloignement des installations de production.

Les CFF planifient donc le renforcement de cette alimentation électrique dans la perspective de l’accroissement du trafic prévu à moyen et long termes.

En violet: nouvelles installations de Foretaille.
En jaune: nouvelles lignes 15 kV. En vert: nouveaux postes de couplage

Cela permettra d’assurer non seulement une meilleure robustesse de l’approvisionnement électrique des trains, mais aussi plus de souplesse pour les travaux d’extension et d’entretien.

Le projet prévoit d’accroître la production locale d’énergie avec notamment la construction de deux nouveaux convertisseurs de fréquence et d’une nouvelle sous-station à Foretaille, près de l’aéroport international. Ces installations permettent de convertir le courant électrique « domestique » en courant de traction et servent de points d’alimentation pour les nouvelles lignes 15 kilovolts.

Afin d’optimiser le transport de l’énergie, de nouvelle lignes électriques souterraines seront construites dans la plateforme ferroviaire le long des voies ainsi que sous la voirie entre le pont de l’avenue Henri-Golay et Foretaille.

Enfin, de nouveaux postes de couplage seront mis en service à St-Jean et La Praille. Ces installations servent à répartir le courant de traction sur le réseau CFF.

La réalisation est prévue par étapes dès mi-novembre 2017, pour une fin des travaux à l’horizon 2020. Le budget se monte à plus de 100 millions de francs.

Trois questions en vidéo à Alexandre Zurlinden, chef de projet aux CFF:

 

Schéma de l’approvisionnement électrique du réseau ferroviaire CFF